Internet est un lieu de rencontre, où tout le monde doit être traité de la même manière, car nous sommes tous égaux.

Pour contribuer à la liberté et à l’accès à l’information pour tout le monde, il est aujourd’hui primordial de prendre conscience des différences de chacun quant à la navigation sur internet.

Un site bien conçu est un site sur lequel chacun est libre de naviguer, sans obstacle ou contrainte technique.

L’accessibilité visuelle

Bien sûr c’est la première à laquelle on pense quand on est webdesigner, mais il faut savoir que ce n’est qu’une partie de l’accessibilité en générale.

Lorsque nous devons concevoir l’aspect visuel d’un site, il est aujourd’hui bien ancré que nous devons le penser pour tout le monde, ce qui restreint certains choix de couleurs, de polices, ou de disposition de certains éléments.

Il faut parfois être capable de sacrifier quelque chose que l’on trouve beau pour quelque chose de plus fonctionnel. Mais il est important de comprendre que les deux ne sont pas incompatibles !

Pour l’aspect visuel, on pensera aux personnes ayant un handicap ou des déficiences visuelles.

Les couleurs :

Le choix des couleurs est important, notamment par rapport aux différentes formes de daltonisme, par exemple. (image).

Lorsque nous entrons du texte, on veillera également à utiliser une couleur de caractère suffisamment contrastée par rapport à la couleur de fond afin de garantir une lisibilité confortable. (image).

À noter qu’en prenant en compte le confort visuel pour les personnes souffrantes de déficience, nous garantissons une meilleure expérience utilisateur pour tout le monde.

Les polices de caractères :

Le choix des différentes polices de caractères est également un point sur lequel il faut accorder une attention particulière.

En effet, le texte étant le vecteur de l’information, il faut s’assurer qu’il soit bien lisible. On peut être tenté de choisir une police par esthétisme, mais cela peut être risqué.

Pour s’assurer de la bonne lisibilité d’un texte il faut lui faire subir différents tests et le mettre en situation.

Il faut toujours garder en tête que ce n’est pas parce que nous lisons bien un texte que c’est le cas de tout le monde.

Une police pour les personne dyslexique a notamment vue le jour, afin de faciliter l’identification des différentes lettres et des différents caractères : c’est la police Open Dyslexic.

En France, la loi du 7 octobre 1999 implique que les responsables d’un site web veilleront à favoriser l’accessibilité de l’information à tous les internautes, notamment les personnes handicapées, non voyantes, malvoyantes ou malentendantes.

On veillera donc également à concevoir son site web pour les personnes qui utilisent, par exemple, un système d’audiodescription.

C’est là qu’entre en jeu la bonne utilisation du HTML sémantique, en prenant soin d’apporter toutes les informations nécessaires, comme la description d’une image, et les autres bons balisages.

Pour aller plus loin…

Il faut bien comprendre qu’ici nous n’avons traité qu’une petite partie de ce qu’est l’accessibilité.

L’accessibilité au sens large, c’est aussi optimiser son site pour les personnes ayant un faible débit internet, ou encore les personnes navigant à l’aide de leur mobile, par exemple.

Un site accessible, c’est tout simplement un site qui est utilisable par tout le monde. Et même si tous les pays n’ont pas de loi sur l’accessibilité, il en va de notre devoir de faire d’internet un lieu où nous sommes tous égaux.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies :) more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer